Les capteurs abordables de Grillo pour les tremblements de terre

La magnitude dévastatrice de 7,1 dans le centre du Mexique le 19 septembre 2017 a tué près de 400 personnes. Aujourd’hui, un système appelé Pulse vendu par la société Grillo, basée à Mexico, équipe les bâtiments à travers le Mexique de capteurs abordables qui peuvent surveiller les secousses et évaluer les dommages structurels, rapporte Science.

Le média explique que si les capteurs ne sont pas nouveaux dans le domaine de l’ingénierie sismique, la chute vertigineuse du coût des capteurs et du stockage des données est une évolution plus récente dont les scientifiques espèrent qu’elle permettra de sauver des vies.

« C’est un rêve de la communauté des ingénieurs depuis longtemps », explique à Science Thomas Heaton, ingénieur civil et géophysicien à l’Institut de technologie de Californie (Caltech) à Pasadena.

La surveillance de l’état des structures est un domaine qu’il compare à « la prise de la pression sanguine d’un bâtiment » et la surveillance continue des bâtiments dans les régions à risque sismique est un rêve qui, selon lui, peut enfin se réaliser.

En se concentrant sur la construction de bâtiments de conception standardisée, Grillo peut maintenir les coûts à 1000 $ ou moins, selon Science. Un système similaire appelé P-Alert, fabriqué par San Lien Technology, basé à Taipei, suit également ce modèle.

"Si vous avez des capteurs installés, vous pouvez rapidement identifier les bâtiments endommagés et non endommagés, et vous concentrer sur les bâtiments potentiellement endommagés."

Pulse ne remplace pas les inspections d’experts, mais il aide ces derniers à déterminer comment prioriser leur travail au lendemain d’un séisme. Le système de capteurs pourrait également alerter les gens de dommages invisibles. Science cite un exemple tragique dans lequel 50 minutes après l’arrêt des secousses lors du tremblement de terre de 2017 au Mexique, des ouvriers étaient retournés dans un immeuble de bureaux de quatre étages à Mexico, qui s’est ensuite effondré.

« Si vous avez des capteurs installés, vous pouvez rapidement identifier les bâtiments endommagés et non endommagés, et vous concentrer sur les bâtiments potentiellement endommagés », explique à Science Yih-Min Wu, sismologue à l’Université nationale de Taïwan à Taipei, qui a développé P-Alert.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

%d blogueurs aiment cette page :