Un fugitif de la mafia italienne arrêté en Espagne après avoir été repéré par Google Street View

Le meurtrier condamné Gioacchino Gammino a été retrouvé à Galapagar, où il vivait sans être repéré depuis 20 ans.

Un chef de la mafia italienne en fuite depuis 20 ans a été retrouvé dans une ville espagnole après avoir été repéré sur Google Street View.

Google aide la justice

Gioacchino Gammino, un meurtrier condamné figurant sur la liste des gangsters les plus recherchés d’Italie, a été arrêté à Galapagar, une ville proche de Madrid, où, au fil des ans, il s’était marié, avait changé son nom en Manuel, travaillait comme cuisinier et possédait un magasin de fruits et légumes.

La police sicilienne a mené plusieurs enquêtes dans sa recherche de Gammino, 61 ans, et un mandat d’arrêt européen a été émis en 2014. Le fugitif a été retrouvé en Espagne, mais c’est Google Street View qui a permis de le localiser précisément.

L’outil de navigation, accessible via Google Maps, avait capturé une image de deux hommes discutant devant un magasin de fruits et légumes appelé El Huerto de Manu, ou le jardin de Manu, à Galapagar. La police a pensé que l’un des hommes ressemblait beaucoup à Gammino, mais son identité n’a été confirmée que lorsqu’elle est tombée sur une annonce pour un restaurant voisin appelé La Cocina de Manu ou la cuisine de Manu.

Le magasin et le restaurant sont désormais fermés, mais la police a trouvé une photo de Gammino, vêtu de sa tenue de chef, sur une page Facebook toujours existante de La Cocina de Manu. Il était reconnaissable à la cicatrice sur le côté gauche de son menton. Le menu du restaurant comprenait un plat appelé Cena Siciliana ou dîner sicilien.

Gammino a été arrêté le 17 décembre, mais les détails de sa capture n’ont été révélés que par La Repubblica mercredi.

Ces détails ont été confirmés par le procureur de Palerme Francesco Lo Voi, qui a dirigé la dernière enquête. « Ce n’est pas comme si nous passions nos journées à patauger dans Google Maps pour trouver des fugitifs », a-t-il déclaré au Guardian. « Il y a eu de nombreuses enquêtes précédentes et longues, qui nous ont conduits en Espagne. Nous étions sur une bonne voie, Google Maps aidant à confirmer nos investigations. »

Un clandestin de la mafia

Après 20 ans de clandestinité, Gammino pensait avoir réussi à couper tous ses liens avec la Sicile. Lors de son arrestation, il aurait déclaré à la police : « Comment m’avez-vous trouvé ? Je n’ai même pas appelé ma famille depuis 10 ans ! »

Gammino appartenait à un clan mafieux d’Agrigente, en Sicile, qui a été pris dans une querelle sanglante avec Cosa Nostra, le principal réseau mafieux de Sicile, dans les années 1990. Il a été arrêté pour la première fois en 1984, alors qu’il faisait l’objet d’une enquête du juge anti-mafia Giovanni Falcone, qui a été assassiné par la mafia dans une voiture piégée en 1992.

Gammino était recherché pour meurtre et divers autres crimes liés à la mafia. Il a été arrêté pour la deuxième fois à Barcelone en 1998. Il purgeait une peine de prison à perpétuité à la prison de Rebibbia, à Rome, lorsqu’en 2002, il a réussi à s’échapper pendant le tournage d’un film à la prison.

Ce n’est pas la première fois qu’un fugitif de la mafia est attrapé avec l’aide du web. En mars de l’année dernière, Mark Feren Claude Biart a été capturé dans les Caraïbes après être apparu dans des vidéos de cuisine sur YouTube. Biart était en fuite depuis 2014, lorsque des procureurs italiens ont ordonné son arrestation pour trafic de cocaïne aux Pays-Bas pour le compte du clan Cacciola de la mafia ‘Ndrangheta.

Google le retrouve en Dominique

Jusqu’à son arrestation, Biart menait une vie tranquille au sein de la communauté d’expatriés italiens de Boca Chica, en République dominicaine. Bien que les vidéos YouTube où il fait étalage de ses talents culinaires ne montrent jamais son visage, la police a déclaré qu’il était trahi par les tatouages distinctifs sur son corps.

En 2019, la police a arrêté un mafieux de l’organisation mafieuse Camorra alors qu’il mangeait des pâtes avec ses deux chats assis à côté de lui dans un appartement de la banlieue de Naples.

%d blogueurs aiment cette page :